Sélectionner une page

Publication Goodmoods.

Des collections capsules aux scénographies retail, Noël se fête sous l’aura étincelante du glitter 70’s ! Chez Balmain, Olivier Rousteing nous régale de silhouettes boule-à-facettes et robes de lumière, tandis que Gucci verse à l’excès dans l’ambiance exubérante du mythique night club parisien, Le Palace. Cette inspiration récurrente de l’univers du disco résonnait déjà dans les looks et intérieurs inspirés de diva seventies et dans la résurgence du design clubbing. En cette fin d’année, c’est en version plus glitter que goldy, plus débridée qu’habillée, que paillettes, strass et rideaux scintillants, ravivent les humeurs créatives. Lever de rideau !  

La fin des années 70 et ses airs disco inspirent le défilé SS19 d’Isabel Marant. Salve de pièces argentées, la collection reste fidèle à l’esprit bohème de la créatrice et lui ajoute une nuance festive couleur métal. La taille est haute, les cuisses sont dénudées où habillées de lamé et la matière argentée est couplée à du denim pour amener l’esprit disco sur le bitume parisien. 

La décoratrice Laura Gonzalez dessine une ambiance de club feutré pour le décor d’une salle de jeu, présenté lors du salon AD Intérieurs 2018. Le clinquant des 70’s enveloppe le salon, de la moquette tourmaline au plafond-miroir. Les matériaux sont précieux et l’ambiance scénique ! Même goût pour les 70’s chez Gucci, où l’on ondule au rythme de Take Me Home dans la dernière campagne réalisée par Petra Collins. Le clip voit se côtoyer paillettes et montures de lunettes XXL dans une salle des fêtes pimpée avec emphase lire la suite sur Goodmoods.